ENSEIGNER DANS L'ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE

Quel concours passer pour enseigner dans l'enseignement catholique ?

Les dispositions réglementaires concernant le concours sont communes au public et au privé. Mais les filières « public/privé » sont séparées, le candidat doit donc s’inscrire au concours soit pour l’enseignement public, soit pour l’enseignement privé. Seuls les lauréats du concours privé pourront enseigner dans l'Enseignement Catholique, sous réserve qu'ils aient obtenu l'accord collégial.

Quelle est la procédure de recrutement des enseignants pour l'enseignement catholique ?

Pour obtenir un poste dans l'Enseignement Catholique en cas de réussite au concours, il est nécessaire d’avoir obtenu un pré-accord ou un accord collégial d’une CAAC, Commission Académique de l'Accord Collégial.

Pour obtenir ce pré-accord, contactez la Direction Diocésaie de l'Enseignement Catholique sollicitée.

Comment faire pour avoir un poste dans l'enseignement catholique ?

Après votre réussite au concours, sous réserve d'avoir obtenu un pré-accord, vous entrez en Master 2 par alternance.  En septembre 2015, si vous êtes lauréat au concours et que vous avez obtenu votre Master 1, vous entrez en Master 2 alternance à l'ISFEC. Vous bénéficiez d'un contrat avec l'Etat. Vous exercez en responsabilité à mi-temps dans un établissement scolaire. Vous être rémunéré comme un enseignant débutant (cf Questions Rémunération). Pour plus d'informations, contacter l'ISFEC.

Y a-t-il beaucoup de postes dans l'Enseignement Catholique ?

L’enseignement catholique représente un réseau de 8500 établissements répartis dans toute la France. Il scolarise 2 millions d’élèves (soit environ 20% du nombre total). 139 000 Professeurs du 1er et du 2nd degré y travaillent. Dans les cinq prochaines années, l’enseignement catholique devra remplacer 20 000 professeurs qui partent en retraite.

Faut-il être catholique pour enseigner dans l'enseignement catholique ?

La liberté de conscience des enseignants est assurée. Ils sont sollicités pour participer à la mise en œuvre du projet éducatif de l’enseignement catholique. Sa spécificité se traduit notamment par le lien entre l’enseignement, l’éducation de toute la personne et la proposition d’un sens de la vie éclairé par l’Evangile.

Serai-je fonctionnaire ?

Non. Vous serez contractuel de droit public exerçant dans un établissement privé sous contrat avec l’État.

Qui sera mon employeur ?

Le Ministère de l’Education Nationale sera votre employeur. Toutefois, votre chef d’établissement sera votre supérieur hiérarchique.

Quelle sera ma rémunération ?

Le traitement brut est identique à celui des enseignants du public.

Actuellement, en début de carrière, le salaire d’un professeur, après l’obtention du concours, est de 1 615,97 € brut par mois (indice 349). Le salaire évolue ensuite en fonction de l’ancienneté et de l’évaluation réalisée par le chef d’établissement et les services d’inspection. En fin de carrière, le salaire actuel est de 3 625,51 €  brut (indice 783).

Est-ce que je bénéficierai de la sécurité de l'emploi ?

Une fois que vous serez contractualisé, votre emploi vous sera assuré par les accords nationaux sur l’emploi. En cas de fermeture d’une classe ou d’un établissement, vous serez prioritaire sur un emploi vacant.

Comment va se passer ma première année d'exercice du métier ?

Vous avez un statut d'étudiant. Vous pouvez solliciter toutes les aides (bourses, allocations d'études etc.) auprès du CROUS de Nantes. En Master 2 par alternance, vous avez un statut d'étudiant et un contrat provisoire avec l'Etat.

Quelles seront les épreuves du concours ?

Consultez guide concours SIAC 1

Quelles seront les épreuves du concours ?

Consultez guide concours SIAC 1

Serai-je rémunéré(e) à l'issue de ma réussite au concours ?

Oui. Dans le cadre du Master 2 Alternance, vous serez rémunéré comme un enseignant débutant à taux plein dans le cadre d'un contrat provisoire avec l'Etat alternant un mi-temps d'enseignant en responsabilité dans un établissement scolaire et un mi-temps en formation à l'ISFEC Charles Peguy.

A quel moment du parcours de Master auront lieu les épreuves du concours ?

En Master 1, les épreuves du concours auront lieu entre Janvier et Juin.

Est-ce que je devrais obtenir un master pour valider le concours ?

Oui, les futurs enseignants doivent justifier de l’obtention d’un diplôme de master 1 pour pouvoir être recrutés à l'issue du concours de recrutement.
Pour les situations particulières, mères de 3 enfants, sportifs de haut niveau, concultez le site SIAC (http://www.education.gouv.fr/pid97/siac1.html).

Je suis actuellement inscrit en troisième année de licence (L3) : où dois-je m'inscrire l'année prochaine ?

Afin d'obtenir le Master 1 qui propose une préparation intégrée au CRPE, contactez l'ISFEC Charles PEGUY. (secretariat.fi@isfec-charlespeguy.fr).

Devra-t-on encore passer un concours ?

Oui. Le CRPE sera accessible au niveau Master 1, préparation à l'admissibilité et à l'admission intégrée au Master 1. Le Master 2 par alternance sera accessible aux lauréats du concours privé ayant un Master 1.

LE MASTER

A quel master m'inscrire ?

Un master spécifique de préparation au métier de l’enseignement est conseillé pour se préparer à ce métier complexe et pour se donner des chances de réussite au concours.

L’ISFEC Charles Péguy, en partenariat avec l'Université Catholique de l'Ouest propose une formation universitaire Master 1 intégrant la préparation au concours et préparant au métier de Professeur des écoles (entre 95 % et 100 % de réussite au Master).

Quels sont les avantages à suivre un master intégrant la dimension « métiers de l'enseignement » ?

Le master poursuit 5 objectifs :

  • se professionnaliser pour permettre la mise en oeuvre des compétences au métier d'enseignant, le développement des gestes et des postures professionnels.
  • s'acculturer à l'Institution Enseignement Catholique.
  • élaborer des expertises disciplinaires et didactiques nécessaires.
  • rechercher et s'approprier des connaissances pour favoriser l'analyse et la compréhension des multiples réalités du métier.
  • Proposer une formation au concours intégré au Master.

Ce diplôme de master permet des orientations professionnelles vers d'autres métiers que le professorat.